Syndicat UNIA
                                                                                                Place de la Riponne 5
                                                                                                1005 Lausanne

                                                                                                Lausanne, le 2 février 2008

 

Madame, Monsieur,

Nous avons été choqués d’apprendre par voie de presse (Le Matin Bleu du 21 janvier 2008) que M. Masserey, à titre de City-manager, négociait avec UNIA des ouvertures nocturnes dans le cadre de l’Eurofoot.

Vous n’êtes pas sans savoir que le projet de « Fondation pour le City Management » ainsi que la légitimité de M. Masserey d’intervenir au nom des intérêts des commerçants lausannois sont contestés par une majorité de ceux-ci.

De plus, nous nous permettons de vous rendre attentif au fait que la municipalité, dans son préavis – 2006/51 - du 28 septembre 2006, page 13, dénie toute qualité au city-manager pour agir sur les horaires d’ouverture des commerces.

« Par contre, le "city manager" n'a pas de compétences en matière d'horaire d'ouverture des magasins. »

Pour ces raisons, l’Association « Super City management – NON MERCI! », qui à ce jour est la plus grande association de commerçants de Lausanne, conteste la légitimité de cette négociation dans le cadre des actions de city-management.

En vous remerciant de l’attention portée à la présente, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, nos salutations distinguées.

Pour l’Association :

                                               Muriel  Testuz                                 François Zurcher
                                                    Présidente                                      Membre

Copie  à : M. Christian Masserey et  M. Dominique. Botti