Daniel Manuel
Ch. de l'Esparcette 5
1023 Crissier

Tél. 021/637.60.60 – Fax 021/637.60.66 – www.lagriffemanuel.ch – d.manuel@lagriffemanuel.ch

Le Bleu Lézard Monsieur Wegmüller Rue Enning 10

1003 Lausanne

Crissier, le 9 mai 2008

Lettre personnelle à quelques opposants au règlement « City Management »

Madame, Monsieur, Cher collègue,

Depuis plus de 30 ans, avec d'autres commerçants, nous nous battons pour le dynamisme du Commerce Lausannois.

Le projet City Mangement a certainement quelques carences dont la première a été une information partielle. Toutefois, il faut garder à l'esprit qu'un partenariat public-privé n'est pas simple à mettre en place surtout à Lausanne, et qu'en conséquence, il nous faut accepter qu'un projet aussi important et complexe peut avoir quelques lacunes, qui seront par ailleurs corrigées dès l’année prochaine avec la modification du règlement. De plus, il ne faut pas oublier que ce projet est actuellement LE SEUL qui permette de donner au Commerce de cette ville les moyens de s'affirmer et de se valoriser

Pendant des années, ce sont toujours les mêmes (en particulier les Grands Magasins) qui ont payé de leur porte-monnaie et de leur personne pour animer Lausanne (et ils ne sont pas dans les opposants) finançant différents projets tel que :

  • Marché de Noël

  • Halloween

  • BD Fil (bravo aux commerçants du Flon et particulièrement à ses restaurateurs!)

  • Fêtes de Noël

  • Parking Navigation

  • Parking Riponne

  • Parking St.-François

  • Projet parking Benjamin Constant (malheureusement avorté)

  • Parking Bellefontaine

  • Association de Commerçants dans les différents quartiers (7 nouvelles)

  • Décorations de Noël

Alors OUI au City Management, car:

  • Favorisera l'emploi dans TOUT le commerce.

  • Les associations constituées ont été consultées.

  • Favorise la consommation : et oui, je ne vois pas comment on pourrait faire autrement

  • Valorise les associations de commerçants, dont la majorité sont des indépendants ou des SA familiales.

De plus, à ce jour, aucune autre solution alternative n'a été proposée par quiconque !

Je rappelle aux leaders politiques d'extrême gauche qui mènent le référendum, que sans consommateurs il n'y a pas d`emplois et que quand les Grands Magasins « toussent » le petit commerce lui a la « pneumonie ».

Quant aux restaurateurs, et aux commerçants-patrons qui soutiennent cette initiative, ils seraient bien inspirés de lire entre les lignes les objectifs politiques poursuivis par ces leaders qui en de trop nombreuses occasions n'ont qu'un objectif : « bouffer du patron ».

Alors désolé cher collègue-commerçant, si je peux accepter que l'on ne soit pas d'accord avec un projet, je trouve dangereux de s'acoquiner avec les émissaires d'un parti politique qui ne cherche rien d'autre que la disparition du patronat grand ou... petit !

Je vous rappelle enfin que ce projet bien que la loi cantonale du 01.01.2008 autorise un prélèvement par les villes, est entre les mains de commerçants et que la Municipalité de Lausanne n'a que 2 représentants dans l'organe décisionnel, preuve de sa confiance en un Commerce dynamique et responsable à Lausanne.

Laissez donc ce projet se mettre en place et jugez sur les résultats.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, cher collègue, mes meilleures salutations.


                                                                                             
 

N.B. : Avez-vous été consulté et avez-vous donné votre accord pour que le nom de votre entreprise apparaisse dans un document officiel avec caution du sceau de la Municipalité de Lausanne, à lire la présence de certains noms j'en doute !