Boutique Diagonale Danse
Nicole Lieber
Pont-Bessières 1
1005 Lausanne

                                                                           Fondation City Management
                                                                           Monsieur Christian Masserey
                                                                           Rue du Petit-Chêne 38
                                                                           Case postale 1215
                                                                           1001 Lausanne

 

                                                                          Lausanne, le 30 octobre 2007

Monsieur,

C’est d’une oreille très attentive que j’ai écouté votre intervention du 24 octobre sur Radio Lausanne-FM.               (cliquez ici pour écouter l'interview de Christian Masserey)

En ce qui me concerne, le City Management m’était totalement inconnu, jusqu’à votre courrier du mois de mai. 

Votre intervention pré-citée fut pathétique. Votre « jargon professionnel », même après traduction, reste totalement opaque. Votre élocution est aussi scabreuse que celle de notre Syndic, et vos réponses sans relations avec les questions posées.

Les trois-quart des commerçants ne vous ont rien demandé et vous voulez vous imposer en « sauveur » des enseignes lausannoises. NON MERCI !

Votre accès « sans problèmes de circulation et de place de parc » au centre ville a du se faire durant les vacances scolaires, car effectivement à cette période, Lausanne était une ville quasiment déserte, et tous les commerçants l’ont ressenti.

En vrac, vos projets d’animations sont déjà un fiasco. Le vide greniers à Ouchy, Halloween, les futures Fêtes de Noël – pour 2008, les J.O., l’ouverture des soldes, les nocturnes décalées, etc…, ne se justifient de votre part que par un besoin pressant d’encaisser de l’argent, sans connaissance aucune de la situation lausannoise.

Je sais le coût d’une publicité sur Radio Lausanne-FM, et même avec 20% de rabais, cela me coûterait plus que mon salaire mensuel. NON MERCI !

Prenez le temps d’aller discuter avec les petits commerçants du « centre-ville » et de la périphérie, prenez la température ambiante et ne profitez pas de la méconnaissance linguiste et de l’ignorance juridique des droits des indépendants et des petits salariés.

Lausanne n’a plus d’âme et son urbanisme y est pour beaucoup. Les nuisances occasionnées par la construction de M2 sont intolérables dans de nombreux quartiers
et sa mise en service aura intérêt à prouver son utilité et son efficacité.

Je gère en indépendante mon petit commerce et suis secrétaire de l’Association Super City Management-NON MERCI !.

Sachez que nous nous battrons jusqu’au bout pour défendre nos droits et que votre City Management est loin d’être acquis.

Avec l’espoir que ces lignes vous amèneront à une réflexion plus réaliste, je vous adresse, Monsieur, mes salutations distinguées.

                                                                                                              Nicole Lieber

 

RETOUR