Chère Madame,

C’est avec un peu de retard que je vous donne mon appréciation concernant le problème posé par le City management à Lausanne. Tout d’abord, je suis persuadé que de fédérer les commerçants du centre de Lausanne est une bonne chose. Cela étant, ce n’est pas à la collectivité, donc la Ville de Lausanne, de prendre en main une telle démarche. Il s’agit de la responsabilité individuelle des artisans et commerçants concernés. Il est important que la démarche soit participative et que les commerçants soient les acteurs ou promoteurs de cette démarche. Toute autre solution me semble vouée à l’échec.

Concernant la perception, je suis opposé à une perception rétroactive de ces taxes.  A noter également que le périmètre qui sert  de référence à l’encaissement des taxes me parait ne pas correspondre à la réalité commerciale et aux différents types de commerce.

En conclusion, la Municipalité devait garantir la qualité du projet, la prise en charge par les acteurs, la participation active des commerçants,  avant d’engager des moyens financiers et percevoir les taxes nécessaires à son financement.

En m’excusant pour le retard, recevez, Chère Madame, mes meilleures salutations.

Claude-Alain Voiblet

Conseiller communal et secrétaire UDC