Fondation City management
                                                                                      Petit-Chêne 38
                                                                                     1001 Lausanne

                                                                                     Lausanne, le 4 février 2008

Madame, Messieurs,

Le projet « City management », dont vous êtes les artisans, s’est affirmé comme un projet de partenariat avec les commerçants. A ce titre et pour respecter le souci de transparence dont vous avez fait état à nombreuses reprises, nous vous serions reconnaissants de nous faire parvenir un bilan des activités du City manager pour l’année écoulée ainsi qu’un état de ses projets pour 2008. Par ailleurs nous désirons des éclaircissements sur les point suivants, qui intéressent l’ensemble des commerçants soumis à la taxe city management: :

ÉVALUATION ET ANALYSE DE L’IMPACT DU PROJET CITY MANAGEMENT

Vous avez fait état dans différents documents d’une évaluation des retombées des actions du City manager fondée sur la variation du chiffre d’affaire. Il est apparu que cette donnée relève du domaine privé et que, de plus, elle n’est pas un indicateur fiable.

  • A la suite de ce constat nous désirons connaître les outils que vous avez mis en place pour évaluer les retombées des actions du City management tant pour les animations dites « majeures » que pour celles que vous avez mentionnées comme « régulières ».

Sur votre site, au chapitre « plan directeur non contraignant » vous faites état «d’études statistiques poussées afin de définir, par exemple, les flux de clientèle en fonction des jours de la semaine, des heures de la journée, des attentes et des besoins de celle-ci ».

  • Qui va conduire ce travail-statistique et avec quels outils ?

De nombreux commerçants nous ont fait part des retombées négatives liée aux animations que vous avez organisées. Leurs remarques concernent aussi bien la perte de clientèle liées à l’attractivité de ces animations qu’aux perturbations liées à leur mise en place.

  • Comment entendez-vous à l’avenir remédier aux effets négatifs pour le commerce de vos différentes actions.

BILAN COMPTABLE

Un bilan comptable pour l’année écoulée devant être remis aux autorités, nous serions intéressés à en connaître la teneur.

  • Plus particulièrement nous désirons connaître le coût de fonctionnement de la Fondation et les engagements financiers pris dans le cadre de ses différentes actions. De même nous désirons connaître la répartition entre la part du financement de la Fondation et celles des sponsors dans les différentes animations soutenues par le City management ainsi qu’un état des dépenses par secteur, voir sous-secteur.

 

GROUPES DE TRAVAIL

La ville de Lausanne annonçait dans son communiqué de presse de mai 2007 la mise en place de groupes de travail pour définir «la stratégie de communication et de marketing ainsi que des différentes actions…».

  • Selon quelle procédure ont été constitués ces groupes de travail, quels en sont les participants et quel est l’état d’avancée de leurs travaux?

Dans une interview sur radio Lausanne FM (le 24 octobre 2007), M. Masserey annonçait : «Nous avons peut-être trop axé sur les animations. Une des première mesure qui sera prise sera de constituer un groupe de travail (à propos des relations avec l’administration) où l’on va impliquer des petits commerçants »…

  • Quelle est la composition de ce groupe de travail, quels sont les objectifs et les moyens utilisés pour les atteindre ?

 

PARTENARIAT AVEC LES RADIOS PRIVÉES « LAUSANNE FM » et « ONE FM »

Début octobre nous avons appris par voie de presse que vous aviez établi un contrat de partenariat avec les radios « Lausanne FM » et « One FM ».

  • Nous désirons connaître le contenu de cette négociation et la durée de l’accord que vous avez mis en place avec ces deux radios privées.

  • Par ailleurs, s’agissant des rabais accordés par ces radios privées aux commerçants lausannois, nous désirons connaître le nombre et l'importance des commerçants ayant recouru à leur service dans le cadre de votre action de même que la manière dont vous avez informé les commerçants de cette offre.
     

INFORMATION AUX COMMERCANTS

Nous avons eu l’occasion, de relever à de nombreuses reprises, qu’aucune information sur le projet City management et ses différentes actions n’ont été communiqués aux commerçants.

  • Quelle politique de communication comptez vous à l’avenir mettre en place.

En vous remerciant d’ores et déjà de vos réponses à nos différentes questions, dont vous comprendrez le caractère public, nous vous prions, Mesdames, Messieurs, d’agréer nos salutations distinguées.

Pour l’Association :

                        Muriel Testuz                                                Michel Curchod
                        Présidente                                                    Membre