Monsieur le Syndic
                                                                                              Hôtel de Ville
                                                                                              Pace de la Palud 2
                                                                                             1001 Lausanne

 

                                                                                               Lausanne, le 11 octobre 2007

Monsieur le Syndic,

Nous vous remercions de nous avoir reçus le 19 septembre. A la suite de cette rencontre, vous nous avez convié à une nouvelle entrevue pour le 19 octobre.

Les positions de part et d’autre étant connues, et en l’absence de nouveaux éléments susceptibles de les modifier, nous nous permettons de décliner votre invitation, rien ne justifiant la tenue d’une nouvelle discussion

Nous restons néanmoins ouverts à une rencontre, dans la mesure où celle-ci aura pour objectif de parler des besoins des commerçants avec des acteurs connaissant la réalité des indépendants et du commerce de proximité en particulier, et non dans le but d’adapter un projet dont les fondements sont contestés.

En votre qualité d’autorité et de vice-président de la Fondation, vous avez fait le choix d’imposer par la force une nouvelle taxe aux commerçants pour un projet qui, de l’avis de leur majorité, ne correspond pas à leurs besoins. Il convient donc que vous en démontriez la pertinence.

Nous ne pouvons que réitérer nos demandes :

  1. la suspension du projet.
     
  1. qu’une étude d’impact des manifestations majeures se déroulant depuis plusieurs années au centre ville soit prise en charge par un organisme n’ayant pas d’intérêts personnels dans le projet  (Halloween, Fêtes de Noël, Bd. Fil).
     
  1. que ce projet soit évalué – à priori - par un organisme neutre (par exemple un institut universitaire habilité à ce type d’étude).

 

Par ailleurs, nous désirons connaître la date du traitement de la pétition des commerçants, qui, nous vous le rappelons, a été signée par plus de 1'100 enseignes lausannoises.

En vous remerciant de votre attention et dans l’attente de vos nouvelles, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Syndic, nos salutations les meilleures.
 

Pour la délégation de l’Association

Emmanuelle Diebold                                                        Muriel Testuz
Rouge de Honte                                                                  Le Petit Bar